Indemnisation victime d’accident de la vie

Bien souvent, les victimes d’accidents de la vie de tous les jours, ne savent pas qu’elles peuvent être indemnisées.

Maitre Karine ALEXANDRE, particulièrement aguerrie à l’indemnisation de victime d’accident de la vie courante, maîtrise parfaitement les règles juridiques complexes qui vous permettront d’obtenir la meilleure réparation possible de tous les préjudices que vous avez subis .

Sommaire de la page :

Quels sont les accidents de la vie ouvrant droit à indemnisation ?

Pourquoi choisir Maître ALEXANDRE ?

Comment être indemnisé en cas d’accident de la vie ?

Quels sont les préjudices indemnisables ?

Quels sont les accidents de la vie ouvrant droit à indemnisation ?

Un très grand nombre de situations permettent l’indemnisation d’une victime d’accident de la vie : incendit ou explosion de gaz à domicile, chute d’un escabeau ou d’une échelle,  blessure de jardinage ou de bricolage , chute sur le parking d’un magasin ou d’un centre de loisir, blessure dans un ascenseur ou un escalator de magasin ou de lieu de loisir, blessure par l’enfant d’un ami …

S’il existe un tiers responsable :

Si vous avez été blessé dans un lieu appartenant à autrui, tel qu’un magasin ou un lieu de loisir, il existe plusieurs régimes de responsabilité spécifiques, du fait d’un tiers ou des choses que l’on a sous sa garde.

Le tiers est généralement assuré pour sa responsabilité civile, ce qui vous garantit une indemnisation effective. De plus il n’y a pas de limitation contractuelle d’indemnisation ni de seuil de prise en charge. La victime est donc indemnisée intégralement, sauf si elle a commis elle-même une faute.

Si vous vous êtes blessé seul à votre domicile :

Dans ce cas vous avez souvent souscrit un contrat d’assurance « garantie accident de la vie », dont vous avez peut- être oublié l’existence.

Il faudra vérifier l’étendue des garanties avec votre avocat, car ces contrats prévoient souvent des garanties limitées et une prise en charge seulement au-delà d’un certain seuil de taux de séquelle.

Dans tout les cas l’expertise amiable qui sera organisée par l’assureur sera totalement pipée, puisqu’elle sera financée par celui qui sera chargé de vous indemniser à condition que vous ne dépassiez un certain taux de séquelle fixé par cette expertise.

Il faudra recourir à une expertise médicale judiciaire pour vérifier l’ampleur de vos séquelles et de vos préjudices. Cette expertise judiciaire s’imposera à votre assureur et pourra servir de base à une négociation sérieuse.

Pourquoi Choisir Maître ALEXANDRE ?

Maître Karine ALEXANDRE est particulièrement rompue à l’indemnisation de victime d’accident de la vie courante depuis plus de 17 ans. Elle maîtrise tous les rouages de cette matière particulièrement complexe, et vous apportera une plus-value significative.

Elle vérifiera l’étendue exacte de vos droits à indemnisation, obtiendra une expertise judiciaire si nécessaire, et obtiendra votre indemnisation maximale soit par négociation, soit en saisissant le Tribunal Judiciaire compétent.

Comment être indemnisé en cas d’accident de la vie ?

Le premier réflexe à avoir est de déclarer l’accident de la vie à son assureur ou à celui du tiers responsable s’il y en a un.

Mais il ne faut surtout pas laisser cet assureur gérer seul le processus d’indemnisation !

Par conséquent, le deuxième reflexe à avoir est de consulter un avocat très expérimenté en indemnisation des victimes d’accident de la vie.

En effet, toutes les compagnies d’assurances ont pour objectif inavoué d’indemniser les victimes de le plus faiblement possible.

Ainsi, l’assureur va organiser une expertise médicale dite « amiable » réalisée par un médecin payé par ses soins. Il en résulte que nombre de postes de préjudices sont sous évalués voire, oubliés…

C’est ensuite sur la base de ce rapport, que l’assureur va faire à la victime une offre indemnitaire transactionnelle, souvent très inférieure à ce que lui accorderait un tribunal.

Et si la victime l’accepte, elle n’a plus aucun recours possible !

Il est donc fondamental que la victime s’attache les services d’un excellent avocat, et ce, le plus tôt possible après la survenue de l’accident.

Quels sont les préjudices indemnisables ?

Tout dépend si vous vous êtes blessé seul, ou s’il y a un tiers responsable :

– Si vous vous êtes blessé seul à votre domicile :

les préjudices indemnisables sont ceux limitativement énumérés à votre contrat d’assurance « accident de la vie ».

– S’il y a un tiers responsable :

vous pouvez obtenir une indemnisation intégrale de tous vos postes de préjudices, à condition de ne pas avoir vous-même commis de faute de nature à réduire ou exclure votre droit à indemnisation. »

Ils sont tous définis par la Nomenclature DINTILHAC consultable ici

Pourquoi aller chercher dans une plus grande ville un avocat pointu en indemnisation de victime d’accident de la vie, alors qu’il y’en a un près de chez vous ?