Maître Karine ALEXANDRE,

Avocat en procédures de garde d’enfant à Evreux

Lors d’une séparation, que ce soit un divorce ou une rupture de concubinage, la question de la garde des enfants est souvent celle qui préoccupe le plus les parents.

C’est l’une des procédures les plus sensible en terme humain, puisqu’elle touche à ce que l’on a de plus précieux. Elle peut générer un stress important et il est important d’être très bien conseillé.

Sommaire de la page :

Que faire en cas de problématique liée à une garde d’enfant ?

Pourquoi choisir Maître ALEXANDRE ?

Comment se déroule une procédure de garde d’enfant ?

Que faire en cas de problématique liée à une garde d’enfant ?

  • Si la problématique de la garde d’enfant survient dans un couple marié, elle sera abordée au cours de la procédure de divorce. 
  • Si les parents n’étaient pas mariés ou avaient déjà divorcé auparavant et qu’un changement survient, il faudra saisir le Juge aux Affaires Familiales.

– Si les 2 parents parviennent à se mettre d’accord sur les modalités de résidence des enfants (résidence habituelle chez l’un et droit de visite et d’hébergement classiques ou élargis pour l’autre, ou bien résidence alternée), il est important d’aller faire homologuer cet accord devant un Juge Aux Affaires Familiales, afin qu’il y ait un document auquel se référer en cas de désaccord ultérieur.

– Si les 2 parents ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente :

L’un d’entre eux devra saisir le juge aux affaires familiales afin d’être convoqués pour une audience avec l’autre parent. Chacun présentera ses demandes, et c’est ce dernier qui tranchera. Le ou les enfants peuvent être auditionnés par le juge. Le juge peut également ordonner une mesure de « médiation familiale », afin que les parents puissent renouer un dialogue constructif et ainsi trouver des accords.

Quelle que soit la situation, il est important d’être bien conseillé par un avocat chevronné en la matière, afin de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un accord favorable, ou une bonne décision de Justice.

Pourquoi choisir Maître Alexandre ?

Maître ALEXANDRE, avocate en procédure de garde d’enfant, bénéficie d’une expérience de 17 années.

Elle possède une grande qualité d’écoute, afin de déterminer quels sont vos besoins et objectifs dans la conduite de ce type de procédure.

Elle saura vous épauler et vous conseiller habillement, afin de mettre en place une stratégie qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. 

Maître ALEXANDRE, avocat en procédure de garde d’enfant, privilégie le dialogue, afin de parvenir à des accords entre les parents. Si cela n’est pas possible, elle mettra tout en œuvre pour faire prévaloir les intérêts de son client, tout en préservant l’unité familiale.

Elle privilégie par conséquent la diplomatie chaque fois que cela est possible, mais peut également se montrer intraitable avec un adversaire mal intentionné.

Comment se déroule une procédure de garde d’enfant ?

L’avocat du parent qui souhaite saisir le Juge aux Affaires Familiales, dépose auprès du greffe une demande appelée « requête », dans laquelle il expose ses demandes, ses arguments, et auquel il joint toutes les pièces justificatives qu’il souhaite produire au soutien de sa demande.

Les deux parents et leurs avocats sont convoqués à une audience devant le Juge aux Affaires Familiales, devant lequel chacun fait valoir ses arguments. En principe se sont les avocats qui prennent la parole, mais le Juge peut également poser des questions précises à chacun des parents.

Si un enfant souhaite être entendu par le juge pour exposer son point de vue, l’un des parents relaie sa demande et il sera entendu par le Magistrat, en général après cette première audience.

Si le juge ne s’estime pas assez éclairé sur la situation de l’un des parents, voire des 2, il pourra ordonner une mesure d’enquête sociale, et également une expertise psychologique des parents et des enfants. Dans ce cas, une deuxième audience sera fixée pour plaider un fois ces investigations effectuées.

Le juge mettra en général sa décision en délibéré et elle sera susceptible d’appel devant la Chambre de la Famille auprès de la Cour d’Appel.

“Je considère chacun de mes clients, non pas comme un dossier, mais comme une personne avant tout. ”